[Preview] Semaine 16 : la NFL à la fête


Après la belle victoire des Jaguars à New York, place désormais au reste de la NFL. Beaucoup d’enjeux aux quatre coins du pays ce week-end avec un planning un peu modifié à cause de Noël. Ainsi, de nombreux matchs se joueront le samedi, c’est le cas de l’affiche qui nous intéresse Vikings vs. Giants.C’est LE match à ne pas manquer cette semaine.

On parlera aussi du retour de Nick Foles, de Mike Vrabel, de l’AFC Nord et de la NFC Sud ainsi que des différents scénarios pour les qualifications en playoffs Voici le programme de la semaine 16

Le match à ne pas manquer

Coup d’envoi samedi à 19h
Minnesota Vikings (11-3) – New York Giants (8-5-1)

Quand on arrive à ce moment de la saison, on ne peut s’empêcher de penser au futur. De se projeter. Et si cette affiche de la semaine 16 devenait une affiche de playoffs au début de cette année 2023. Ce n’est pas impossible au vu de la situation. Pour les Vikings, les playoffs sont assurés, pour New York en revanche, il va falloir se battre. Si on résume, il reste globalement deux places en Wild Cards, pour quatre équipes (New York, Washington, Seattle et Detroit). Une chance sur deux donc. Pour l’instant, les Giants sont en ballotages favorables, mais ils ne doivent pas lâcher beaucoup de terrain.

À Minneapolis, le défi sera grand face à une équipe qui n’a perdu qu’une seule fois dans son stade (vs. les Cowboys, 10-3). Dans cette rencontre, le jeu au sol sera certainement la clé. D’un côté pour les Vikings qui encaissent beaucoup de yards en défense et qui devront contenir Saquon Barkley (voire les courses de Daniel Jones). Et de l’autre, les Giants qui tiennent souvent dans les airs, mais qui ont plus de mal à fermer les tranchées. Nul doute que Kevin O’Connell saura tirer profit de cet avantage quand ses Vikings auront le ballon.

Le duel : Brock Purdy vs. la défense des Commanders

Coup d’envoi samedi à 22h05
San Francisco 49ers (10-4) – Washington Commanders (7-6-1)

Depuis la blessure de Jimmy Garoppolo face aux Dolphins, Brock Purdy fait mieux qu’assurer l’intérim. Inquiets de devoir jouer avec un lanceur rookie, sélectionné très bas dans la draft, certains fans des 49ers (et beaucoup d’observateurs) pensaient que la fin de saison serait compliquée. Bien au contraire, les 49ers sont toujours sur une superbe dynamique (7 victoires d’affilés) et le lanceur n’y est pas étranger. Certes il ne découpe pas les défenses, mais il évite les erreurs manifestes et laisse ses playmakers s’amuser dans l’attaque de Kyle Shanahan. C’est globalement tout ce qu’on lui demande.

En revanche, il n’a fait tout cela que fasse à des défenses à minima moyenne, voir médiocre. Depuis qu’il a pris la place de Jimmy G, il a affronté Miami, Tampa Bay et Seattle. Samedi, il va rencontrer le plus gros défi de sa carrière pour l’instant. Non pas que la défense des Commanders soient incroyables, simplement qu’elle fait partie des plus solides. Il n’y a qu’à regarder les statistiques, les hommes de la capitale fédérale se classe souvent dans le Top 10 (19,7 points encaissés par match, 9e et 197,2 yards autorisés dans les airs par rencontre, 8e). Avec le retour de Chase Young, cette escouade défensive pourrait peut-être déstabiliser le jeune lanceur. Ou pas. Réponse dès samedi.

La stat : 24,1

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h15
Pittsburgh Steelers (6-8) – Las Vegas Raiders (6-8)

Voici le nombre de points qu’inscrivent les Raiders par match en moyenne. Chose incroyable, c’est aussi le nombre de points en moyenne qu’encaissent les Raiders par match. On comprend mieux pourquoi cette équipe donne l’impression de ne jouer que des matchs serrés. À l’image de la semaine passée où la victoire est venue d’une dernière action miraculeuse et d’un touchdown sur un fumble/interception de Chandler Jones. Quand bien même, Las Vegas est mathématiquement toujours en course pour les playoffs. Les hommes de Josh McDaniels doivent faire un sans faute pour pouvoir encore espérer la poste saison. C’est d’ailleurs le cas aussi pour les Steelers, l’adversaire du jour qui affichent le même bilan.

Résultat, ce match ne qualifiera aucune des deux équipes, mais pourrait bien éliminer la perdante. En cas de défaite, l’une ou l’autre de ces franchises verrait ses espoirs réduits à néant. Pour Pittsbirgh, Kenny Pickett devrait être de retour titulaire au poste de quarterback. Une bonne nouvelle pour Mike Tomlin après un intérim de Mitchell Trubisky mitigé. Le duel entre la défense des Steelers et l’attaque des Raiders sera en tout cas intéressant à observer.

Le joueur : Nick Foles

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Indianapolis Colts (4-9-1) – Los Angeles Chargers (8-6)

Il est de retour ! Dans une saison galère pour les fans des Colts, il n’y a pas grand chose pour s’enflammer. Alors quand un MVP du Super Bowl revient au poste de titulaire, on espère pourquoi pas un électrochoc. Nick Foles sera en effet le lanceur partant pour ce Monday Night Football. Face aux Chargers, il va avoir la lourde tâche de faire avancer son équipe. Et même si Matt Ryan était certes loin de son niveau de MVP, il n’était pas aidé par un casting autour de lui très faible. Indianapolis devra d’ailleurs faire sans son coureur titulaire, Jonathan Taylor, absent jusqu’à la fin de la saison.

En face, Los Angeles est reparti sur une bonne dynamique. Tantôt l’attaque, tantôt la défense, les escouades se relayent pour faire gagner les Chargers. Brandon Staley commence à trouver la bonne formule, mais l’équilibre est fragile. IL devra pourtant tenir jusqu’à la fin de la saison parce que si les Californiens veulent accrocher la post-saison, ils vont devoir se battre pour une place de Wild Cards avec des formations comme Miami, New York, Baltimore ou encore New England.

L’entraîneur : Mike Vrabel

Coup d’envoi samedi à 19h
Tennessee Titans (7-7) – Houston Texans (1-12-1)

Pour la première fois depuis sa prise de fonctions à la tête des Titans, Mike Vrabel semble sans solutions. Arrivé en 2018 chez les Titans, l’entraîneur n’a eu de cesse de faire progresser son équipe. Parti de la 3e place de l’AFC Sud lors de sa première saison, il a réussi à qualifier Tennessee en playoffs lors des trois dernières saisons, avec deux titres de division à la clé. Une performance qu’il semblait parti pour réitéré en 2022, mais les choses sont en train de se compliquer. Déjà parce que les Jaguars sont coriaces. Jacksonville n’a pas lâché et se retrouve désormais en position de prendre la tête en cas de défaite samedi.

Mais surtout, parce que Tennessee n’y arrive plus. La franchise reste sur 4 défaites consécutives. La formule magique « défense + Derrick Henry » semble arriver à ses limites. Même face aux Chargers la semaine dernière, une équipe réputée faible contre le sol, les Titans n’ont pas réussi à avancer comme ils le voulaient. Derrick Henry est toujours aussi dominant, mais l’attaque est trop prévisible. Le départ d’A.J. Brown a laissé un vide que Vrabel n’arrive pas à combler. Face aux Texans, Tennessee doit absolument retrouver la victoire sous peine de rentrer en état d’urgence total.

Les matchs pour remporter la division

Coup d’envoi samedi à 19h
Chicago Bears (3-11) – Buffalo Bills (11-3)

Coup d’envoi samedi à 22h25
Dallas Cowboys (10-4) – Philadelphia Eagles (13-1)

Après San Francisco, Kansas City et Minnesota, le week-end pourrait nous donner deux nouveaux vainqueurs de division. Buffalo et Philadelphia n’ont en effet besoin que d’une victoire dans leur match pour s’assurer de remporter respectivement l’AFC Est et la NFC Est. L’opposition sera inégale pour eux ce samedi. Côté Bills, ce déplacement à Chicago sonne comme une formalité. Josh Allen et les siens ont repris la marche avant et vont affronter l’une des plus mauvaises équipes (comptablement parlant) de la ligue. Le duel au sol entre les deux quarterbacks pourrait être excitant à observer, mais l’effectif autour est beaucoup trop talentueux à Buffalo pour imaginer une surprise des Bears.

Pour les Eagles en revanche, c’est plus compliqué. Déjà parce qu’en face, il y a une très bonnes équipes de la NFC : Dallas. Certes, les Cowboys sortent d’une défaite face aux Jaguars, mais ils ont des atouts à faire valoir, notamment en défense. Ensuite, parce que Jalen Hurts pourrait être ménagé après une alerte à l’épaule dimanche dernier. Gardner Minshew pourrait être le quarterback titulaire, et même si le lanceur a des qualités, il est possible que Dan Quinn et son escouade lui fasse vivre une soirée compliquée. On peut en tout cas s’attendre à une rencontre défensive entre ces deux franchises qui sont des rivales historiques.

AFC Nord

Coup d’envoi samedi à 19h
New England Patriots (7-7) – Cincinnati Bengals (10-4)

Coup d’envoi samedi à 19h
Baltimore Ravens (9-5) – Atlanta Falcons (5-9)

Avec la fin de saison qui approche, plusieurs divisions ont déjà rendu leur verdict ou sont sur le point de le rendre (voir plus haut). Il reste tout de même quelques unes d’entre elles encore incertaine. Nous avons décidé d’en isoler deux. Une dans chaque conférence. Direction l’AFC Nord pour commencer avec un duel à 2 équipes. Cleveland et Pittsburgh sont loin et seuls les Bengals et les Ravens peuvent remporter le gros lot. Longtemps, les hommes de John Harbaugh ont mené la danse. Cincinnati avait mal commencé et les Bengals étaient les chasseurs.

Désormais, les voici en position de chassés. Avec 9 victoires sur les 10 derniers matchs, les champions AFC sont sur une dynamique quasi-parfaite, mais il a fallu attendre la semaine dernière pour qu’ils reprennent enfin les rennes de la division. Désormais, ils doivent tenir. Pour Baltimore, le plan est simple : rester à portée de tir de leurs adversaires pour tenter de voler cette première place lors de la semaine 18 et de ce match à Cincinnati. Pour cela, ils devront battre des Falcons en difficultés. Ils pourraient même compter sur le retour de Lamar Jackson. Dans le même temps, les Bengals se déplacent à Foxborough pour y affronter les Patriots. Face à New England, les coéquipiers de Joe Burrow devraient faire le travail et le mano-à-mano devrait continuer.

NFC Sud

Coup d’envoi samedi à 19h
Carolina Panthers (5-9) – Detroit Lions (7-7)

Coup d’envoi samedi à 19h
Cleveland Browns (6-
8) – New Orleans Saints (5-9)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Arizona Cardinals (4-10) – Tampa Bay Buccaneers (6-8)

Autre conférence, autre division et autre schéma. Ici, toutes les équipes sont encore en course, mais non pas grâce à leur niveau de jeu, mais bien à cause de la médiocrité qui règne dans cette NFC Sud. À l’heure actuelle, Tampa Bay est toujours premier avec le meilleur bilan des quatre équipes. Les trois autres ne sont qu’à un match et tout le monde a encore sa chance. Il va donc falloir surveiller tous les matchs de cette division ce week-end. Si, comme on vient de le voir, les Falcons se déplaceront à Baltimore dans une rencontre compliquée, deux autres équipes joueront à 19h.

Pour les Panthers, qui avaient le vent en poupe avant leur défaite, il s’agit de retrouver la victoire. Carolina reçoit une équipe qui vise aussi les playoffs et qui ne perd plus beaucoup de match : Detroit. Plus au nord du pays, les Saints qui sont revenus dans la course après leur victoire face à Atlanta, se déplacent. Direction Cleveland pour Dennis Allen et ses hommes. Panthers et Saints n’auront qu’un objectif, mettre la pression sur les Buccaneers. Tom Brady et ses coéquipiers ne joueront en effet que plus tard dans la soirée, à l’occasion du Monday Night Football. Tampa Bay se déplace dans l’Arizona pour y affronter les Cardinals. D’ici là, l’équipe floridienne ne sera peut-être plus première de la division.

Le reste

Coup d’envoi samedi à 19h
Kansas City Chiefs (11-3) – Seattle Seahawks (7-7)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (8-6) – Green Bay Packers (6-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h30
Los Angeles Rams (4-10) – Denver Broncos (4-10)

Dans le reste des matchs du week-end, on note tout de même deux rencontre à enjeux. À Kansas City d’abord avec le match entre les Chiefs et les Seahawks. Si les premiers sont assurés d’être champions de leur division, ils visent désormais la première place de l’AFC avec une semaine de repos à la clé. Ils observeront ainsi le résultat à distance des Bills. De l’autre côté les Seahawks misent désormais sur une Wild Cards pour se hisser en playoffs. Pour cela, ils ne doivent plus laisser beaucoup de match en route.

En Floride, Miami veut arrêter sa série de trois défaites consécutives (au mois de décembre). Les Dolphins reçoivent des Packers qui ont fait bonne impression en sortant de leur semaine de repos et qui croit encore (un peu) aux playoffs. Pour ces deux équipes, la moindre défaite pourrait être fatale. Enfin, dimanche, le champion en titre, Los Angeles reçoit Denver. Dans cet affrontement entre déceptions de la saison, Rams et Broncos n’auront plus rien à jouer.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 19h
Baltimore Ravens (9-5) – Atlanta Falcons (5-9)
Carolina Panthers (5-9) – Detroit Lions (7-7)
Chicago Bears (3-11) – Buffalo Bills (11-3)
Cleveland Browns (6-
8) – New Orleans Saints (5-9)
Kansas City Chiefs (11-3) – Seattle Seahawks (7-7)
Minnesota Vikings (11-3) – New York Giants (8-5-1)
New England Patriots (7-7) – Cincinnati Bengals (10-4)
Tennessee Titans (7-7) – Houston Texans (1-12-1)

Coup d’envoi samedi à 22h05
San Francisco 49ers (10-4) – Washington Commanders (7-6-1)

Coup d’envoi samedi à 22h25
Dallas Cowboys (10-4) – Philadelphia Eagles (13-1)

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h15
Pittsburgh Steelers (6-8) – Las Vegas Raiders (6-8)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Miami Dolphins (8-6) – Green Bay Packers (6-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h30
Los Angeles Rams (4-10) – Denver Broncos (4-10)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Arizona Cardinals (4-10) – Tampa Bay Buccaneers (6-8)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Indianapolis Colts (4-9-1) – Los Angeles Chargers (8-6)

Parier en ligne
sur la NFL avec

Laisser un commentaire