MLS : Ces joueurs qui devraient bientôt découvrir l’Europe !


Voilà plusieurs périodes de mercato que la MLS est sur le devant de la scène, voyant de plus en plus de ses joueurs (pour la plupart des locaux) partir outre-Atlantique afin de découvrir l’Europe.

À l’hiver 2021, 7 jeunes joueurs évoluant en MLS ont été prêtés ou vendus en Europe, l’été suivant ils étaient 10 et l’hiver dernier en 2022, ce sont pas moins de 14 joueurs qui ont quitté l’Amérique du Nord pour vivre le rêve européen ! Voici donc une liste de quelques joueurs qui devraient prochainement partir.

Cette nouvelle « mode » s’explique en partie par la crise financière qui a frappé les clubs du monde entier. Ainsi, ils peuvent à moindre coût se faire prêter ou acheter un jeune joueur à fort potentiel sans prendre trop de risques en cas d’échec sportif. Les joueurs gagnent en expérience en Europe durant quelques mois, restent en forme en jouant pendant l’hiver alors que la MLS n’a pas encore repris, mais ils peuvent ensuite revenir d’un éventuel prêt s’ils ne sont pas conservés pour la suite de la saison. Leur but final étant de réussir à se démarquer et d’être transféré comme ce fut récemment le cas pour Daryl Dike ou Diego Rossi transférés après des prêts réussis.

Depuis 2021, le milieu de terrain formé à Chicago Fire ne cesse de faire parler de lui semaine après semaine si bien que son nom est associé à un transfert en Europe depuis la fin de saison dernière. Véritable plaque tournante au cœur du jeu et auteur de 16 passes décisives, il est actuellement en pleine réussite en 2022 dans la lancée de sa dernière année en s’étant même s’est amélioré dans la finition ce qui en fait dorénavant un joueur complet aussi bien buteur que passeur.

Djordje Mihailovic

Deux choix s’offriront donc à lui cet été : rester à Montréal pour accrocher les play-offs en fin de saison et un titre de MVP avec la Coupe du Monde au Qatar au bout, ou alors répondre aux sirènes européennes et risquer de ne pas s’assurer une place de titulaire dans son nouveau club (adaptation, niveau de jeu, concurrence) et donc en sélection. Pendant l’intersaison, il s’était entraîné avec Bologne FC qui possède le même propriétaire (Joey Saputo) que son équipe Canadienne. C’est donc un candidat possible à un éventuel transfert. D’autant plus que d’après les rumeurs, de nombreux clubs voudraient s’offrir les talents de l’Américain de 23 ans.

Lorsqu’un jeune gardien de 18 ans enchaîne les titularisations et les clean-sheet en club comme c’était le cas en début de saison avec Chicago Fire, il attire forcément la convoitise des grosses écuries comme Juventus, Chelsea et surtout le Real Madrid, surtout lorsque cela concerne le marché des gardiens. L’idée serait cependant qu’il se développe durant toute la saison en MLS afin de décrocher une place pour les play-offs avec Chicago avant de quitter le nid.

Pour celui qui a récemment la choisit la sélection américaine plutôt que la Polonaise, le but sera de ne pas brûler les étapes s’il veut être de la partie pour la Coupe du Monde 2026 qui se profile à domicile mais une chose est sûre, il ne fera pas de vieux os en Amérique du Nord.

Fils de David Ferreira l’ancienne star colombienne du FC Dallas, Jesùs Ferreira ne cesse d’impressionner depuis 2019 et est en constante progression. Polyvalent pouvant évoluer comme avant-centre et milieu offensif mais aussi un peu partout sur le front de l’attaque, il s’est démarqué avec son club formateur avant de connaître ses deux premières sélections internationales en février 2020 et février 2021 avec un an d’intervalle tout pile.

Ce sont ses bonnes performances avec Dallas cumulé à la méforme des nombreux buteurs américains qui lui ont ensuite permis de retrouver la sélection en novembre pour ne plus la quitter depuis. Il fait dorénavant même partie des favoris pour le poste de buteur titulaire des États-Unis. Alors forcément, un buteur international, jeune (21 ans) et prolifique, ça ne peut qu’attirer les convoitises des clubs européens, surtout lorsque l’on connaît les liens entre les joueurs Américains et l’Allemagne, ainsi que le partenariat entre le FC Dallas et le Bayern Munich.

Les deux choses qui pourraient rendre les clubs réticents pour le faire venir cet été seraient son nouveau contrat signé en janvier 2022 comme « Joueur Désigné« , qui court jusqu’en 2025 et son gros début de saison personnel (meilleur buteur) et collectif. Donc à moins qu’il ne reste en prêt en MLS pour la fin de saison et avant la Coupe du Monde, il y a peu de chance qu’il déménage définitivement dans les prochaines semaines.

À noter tout de même que Ferreira est représenté par l’agence Wasserman qui a fait venir Brenden Aaronson, James Sands, Matt Turner ou encore Joe Scally en Europe, connaît particulièrement bien l’Allemagne et représente également de nombreux joueurs américains comme Giovanni Reyna, Weston McKennie, Cade Cowell mais aussi Paxton Pomykal pour ne citer qu’eux.

Il est LE joueur surprise qui est resté à New York lors du mercato d’hiver dernier. Mais cela n’a pas empêché « Taty » Castellanos, meilleur buteur de la saison 2021 de la MLS, de rester sur sa belle lancée malgré les sollicitations. L’Olympique de Marseille, Palmeiras, River Plate, la Fiorentina ou plus récemment le Leeds United de Jesse Marsch (ancien entraîneur de New York Red Bulls) : les scouts du monde entier se penchent sur la situation du buteur argentin qui rêve lui aussi d’Europe. À moins de 15M€, son club ne devrait pas donner suite aux offres.

Étant donné qu’il continue d’éblouir en 2022 comme en témoigne son quadruplé mi-avril lors de la victoire 6-0 de NYCFC face à Real Salt Lake, son nom est encore associé à l’étranger mais entre sa valeur marchande de 12M€ et son contrat qui court jusqu’en décembre 2025, il faudra sortir le chéquier pour s’offrir un buteur de 23 ans de son calibre.

Aaron Long (New York Red Bulls)

En fin de contrat en décembre de cette année 2022, la carrière d’Aaron Long a brutalement été mise en parenthèse pendant 6 longs mois après une rupture du tendon d’Achille. Mais les saisons précédentes, il était l’un des meilleurs défenseurs centraux de la MLS, capitaine occasionnel avec les États-Unis, au point d’être courtisé par des clubs européens comme l’Olympique de Marseille, Lyon, Rennes et d’avoir même reçu des offres, toutes refusées par son club. Il devait même signer en Premier League mais le transfert a avorté faute de permis de travail.

Dorénavant débarrassé de sa blessure, le capitaine de NYRB et référence à son poste, tous les feux sont au vert pour que le solide international de 29 ans ne parte, au mieux dès cet été, au pire l’hiver prochain après la Coupe du Monde mais libre de tout contrat, réaliser son désir de découvrir l’Europe.

Cristian Casseres Jr. (New York Red Bulls)

Après une moitié de saison 2018 en USL Championship (2ème division américaine) avec NYRB II l’équipe réserve de New York Red Bulls, il s’est imposé la saison suivante en MLS comme titulaire au milieu de terrain afin de remplacer Tyler Adams transféré à RB Leipzig. À maintenant 22 ans, il a non seulement de l’expérience en club (83 matchs dont 70 comme titulaire en 2 saisons et demie), mais aussi en sélection (17 capes) en étant appelé lors de chaque rassemblement ce qui devrait attirer le regard des recruteurs cet été au vu de ses performances. Le fait de jouer dans la firme Red Bull devrait l’aider à passer l’Atlantique, pourquoi pas à RB Salzbourg ou RB Leipzig pour suivre les traces d’Adams.

Julian Gressel (DC United)

Avec une moyenne de 10 passes décisives par saison depuis 2017, le milieu droit Allemand n’a plus grand-chose à prouver en MLS. Pourtant totalement inconnu, Atlanta United est venu le dénicher lors de la MLS Superdraft 2017 avant qu’il ne signe pour DC United en janvier 2020. Il peut jouer latéral droit mais aussi dans n’importe quel poste axial du milieu de terrain, mais c’est bien sur le côté droit qu’il est le meilleur.

A 28 ans, son agence ICM Stellar Sports (qui s’occupe aussi de Sergiño Dest) pourrait lui trouver une porte de sortie en Bundesliga alors qu’il surnage actuellement dans son club actuel. En tout cas, il semble prêt pour retourner dans son Allemagne natale après un superbe passage remarqué en MLS.

Jahkeele Marshall-Rutty (Toronto FC)

Voilà un nom qui va faire parler au Canada durant de longues années et qui attire déjà les regards en Europe. Bien que blessé lors du début de saison alors qu’une place de titulaire lui était promis en tant qu’arrière droit à Toronto FC, l’avenir de Marshall-Rutty s’annonce prochainement loin de la MLS. Plus jeune joueur à avoir été convoqué avec le Canada devant Alphonso Davies lors du camp de janvier 2021, il est déjà courtisé par de nombreux clubs Européens dont Liverpool avec qui il s’est entraîné lors de la trêve.

Cependant, n’atteignant sa majorité que le 16 juin, c’est à ce moment-là que les offres de transfert devraient arriver et il faut dire que la polyvalence du « Alphonso Davies de Toronto » doit donner envie à n’importe quel entraîneur de l’avoir dans son effectif.

Recruté dans l’anonymat le plus total à Kickers Wurtzbourg en 3ème division allemande, Kai Wagner fait partie de ces joueurs recrutés par l’Union de façon très intelligente. Dès sa première saison en MLS en 2019, le latéral gauche a su s’imposer comme titulaire indiscutable, ne ratant que très peu de rencontres. Il s’est même imposé comme l’un des meilleurs joueurs à son poste avec un style assez offensif (8 passes décisives en 2019, 7 en 2021, 5 lors des 14 premiers matchs de 2022) qui correspondrait bien à beaucoup d’équipes de Bundesliga, le championnat phare de son pays natal.

L’étape transitoire de la 3ème division à la MLS passée, les regards se tourneront maintenant vers un niveau un peu plus élevé pour Wagner qui, à 25 ans, a des ambitions et vise encore plus haut et souhaite devenir « le meilleur latéral gauche du monde ». Du côté de Philadelphia Union, c’est une plus-value financière assurée et un motif de motivation supplémentaire pour les joueurs souhaitant comme lui découvrir le haut niveau et passer un cap individuel.

Paxten Aaronson (Philadelphia Union)

Si Paxten Aaronson ne part pas cet été pour rejoindre son frère Brenden eu Europe, ça sera probablement l’hiver prochain. Mais si transfert il y a, il restera probablement en prêt en MLS jusqu’à la fin de la saison tout en faisant ses gammes en MLS Next Pro avec l’équipe réserve. À seulement 18 ans, le milieu offensif forcé à Philadelphia Union est encore plus précoce que son ainé qui vient de rejoindre le Leeds United de Jesse Marsch qui souhaiterait peut-être faire coup double en le signant lui aussi, ou pourquoi pas le RB Salzbourg. De plus, jouer à l’Union est une chance avec les jeunes talents (Quinn Sullivan, Jack McGlynn, Matt Real) qui émergent chaque année au club car ils attirent les recruteurs régulièrement, mais Aaronson semble bel et bien en avance sur ses coéquipiers.

Une fois de plus donc, la Major League Soccer devrait être le théâtre de plusieurs mouvements cet été et si les transferts ne se réalisent pas tous en plein milieu du championnat et à quelques mois de la Coupe du Monde au Qatar, certains devraient tout de même franchir le pas, reste à savoir qui.
Retrouvez toute l’actualité du football mondial sur notre compte Twitter.



Laisser un commentaire