Jakob Pelletier espère se faire un nom pour de bon

[ad_1]

QUÉBECJakob Pelletier espère se faire un nom pour de bon dans l’organisation des Flames de Calgary cette saison.

L’attaquant âgé de 22 ans a connu une bonne entrée en la matière la saison dernière. Même si, à la suite de ses débuts dans la LNH le 21 janvier, l’entraîneur Darryl Sutter ne se souvenait pas de son nom, Pelletier a récolté sept points, incluant trois buts, en 24 rencontres au total.

À LIRE AUSSI : 32 en 32: Aperçu des Flames de Calgary | Harvey-Pinard reste affairé sur la tâche

Sutter est parti, remplacé par le pilote recrue Ryan Huska, et les Flames ont également un nouveau directeur général en Craig Conroy. C’est donc pour Pelletier une seconde chance de faire une première impression favorable.

« J’ai eu quelques discussions avec chacun. Ils m’ont dit à quoi ils s’attendent de ma part, tout en me parlant de la voie qu’ils vont privilégier », a indiqué Pelletier, à l’occasion du Pro-Am Gagné-Bergeron, un événement caritatif parrainé par les anciens hockeyeurs de Québec, Simon Gagné et Patrice Bergeron.

« Ils ont vu ce que je pouvais faire la saison dernière, a renchéri Pelletier. Ils s’attendent à ce que je monte le niveau d’un cran et à ce que j’aie un impact. »

Natif de Québec, l’athlète de petite taille (5 pieds 9 pouces, 170 livres) a reconnu que c’est un été important dans son cheminement, d’autant qu’il en est à sa dernière année contractuelle.

« C’est à moi de leur montrer ce dont je suis capable. »

Le choix de premier tour des Flames en 2019 (26e au total) s’estime choyé de pouvoir compter sur son compatriote québécois dans l’équipe, Jonathan Huberdeau, qui tentera de racheter une première saison ardue dans l’Ouest canadien. 
 
« Il a été vraiment incroyable dès mon arrivée en janvier, a-t-il mentionné. On a gardé le contact après la saison, on communique ensemble au moins une fois par semaine. Cet été, je vais à Montréal toutes les semaines jouer avec lui. Pour moi, il est comme une idole. C’est comme si je vivais un rêve. »

Video: CGY@VGK: Pelletier prépare le but d’Huberdeau

Pelletier a même évolué en compagnie de son idole au sein d’un trio.

« Je jouais avec deux vedettes, avec Nazem Kadri, a-t-il raconté. J’étais quelque peu intimidé, mais on se parlait beaucoup sur le banc des joueurs. La bonne communication que j’ai tout de suite eue avec Jonathan a aidé à la cohésion sur la glace. »

Les Flames (38-27-17, 93 points) ont beaucoup de choses à se faire pardonner cette saison, après avoir échoué aux portes des séries dans l’Association de l’Ouest en 2022-23.

« C’est une grosse année pour plusieurs gars, qui en sont à leur dernière année de contrat et qui pourraient être admissibles à l’autonomie complète après cette saison, a noté Pelletier. La philosophie sera peut-être différente avec les nouveaux dirigeants. Tout ce qui compte pour nous, c’est de connaître du succès et de participer aux séries. »

*Article écrit avec la collaboration de Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

[ad_2]

Laisser un commentaire