Fribourg-Gottéron – Berne (NL, 10e journée) | Suisse – Hockey sur glace


Le « derby des Zähringen » (du nom de la famille de ducs qui fonda les deux villes au douzième siècle) entre Fribourg-Gottéron et Berne est un des plus grands chocs du hockey suisse. Longtemps, il fut la chasse gardée des Ours, nettement dominateurs. Mais ceux-ci restent sur huit défaites consécutives face à Fribourg ! Les Dragons ont passé une bonne semaine. Ils se sont qualifiés pour les play-offs de CHL en gagnant 1-0 mercredi à Salzbourg en Autriche, et sur le chemin du retour, ils ont passé la nuit à Davos puis ont remporté vendredi leur premier succès à l’extérieur en championnat, sur un but de Killian Mottet à l’avant-dernière minute. Une victoire qui fait beaucoup de bien pour repasser au-dessus de la barre de qualification en play-offs. La joie est néanmoins tempérée par l’absence de Reto Berra, le gardien vedette. Titulaire vendredi soir, il est annoncé blessé, gêné par des douleurs musculaires au dos qui lui avaient déjà causé du tracas en présaison. Rappelons que Gottéron est également privé depuis le début de championnat de Marcus Sörensen, touché au doigt et dont l’indisponibilité initialement prévue pour six semaines a été prolongée pour une durée indéterminée, il ne serait toujours pas en mesure de tenir sa crosse à deux mains.

Berne connaît un meilleur début de saison et a trois points d’avance sur son adversaire. Grâce au retour de l’international allemand Dominik Kahun (après la résurgence de la blessure au pied qui l’avait déjà privé du dernier Mondial), le SCB a joué pour la première fois de la saison avec ses six étrangers vendredi. Le résultat fut sans appel : 1 but et 2 assists pour Kahun à son premier match et un 7-3 contre Lugano… qui a provoqué le renvoi de l’entraîneur adverse Chris McSorley.

fribourg sprunger

Le SCB débute tambour-battant : DiDomenico – qui retrouve pour la première fois le public de la BCF Arena depuis son passage à l’intersaison à Berne – adresse une passe transversale à Kahun qui arme du haut du slot en se servant de Walser comme écran. Le gardien remplaçant Connor Hughes arrête la tentative de l’Allemand et doit sortir la jambière dans la seconde qui suit pour empêcher Scherwey d’exploiter le rebond. Berne continue sa pression et Hugues doit s’employer pour stopper le tir en angle de Sceviour. Au bout de deux minutes, Gottéron parvient à sortir de sa zone et Kuokkanen tente d’y aller seul dans la défense Bernoise mais Wüthrich ne s’en laisse pas compter. Presque dans la continuité, Gunderson adresse une passe à la ligne bleue à Bertschy qui fait parler sa pointe de vitesse pour adresser un tir depuis le point d’engagement que le portier des Ours pare de l’épaule. Puni pour faire trébucher, Bärtschi, laisse ses coéquipiers à court d’un homme, mais Wüthrich reste solide sur le slapshot de Mottet et sur le rebond de Bertschy. Très en jambes en ce début de partie, Bykov laisse Beat Gerber sur place le long de la bande et peut repiquer vers la cage. Son tir est arrêté mais De la Rose saute sur le rebond pousse le palet au fond. Mais les arbitres invalident immédiatement la tentative, le Suédois est indiscutablement présent dans la zone du gardien.

Peu après la mi-tiers, la défense fribourgeoise est prise à défaut. Alors que les cinq joueurs sont positionnés près du banc pour préparer un changement de ligne, Untersander repère Sceviour libre de tout marquage côté opposé. L’attaquant canadien réceptionne la passe transversale en entrée de zone, s’avance et adresse un maître-tir qui passe entre la jambière et le gant de Hughes pour inscrire son quatrième but de la saison (0-1, 11’48’’). Berne tente de doubler la mise mais Hugues s’interpose avec autorité face à Vermin et Untersander. En fin de période, Fribourg relève la tête. Kuokkanen délivre une passe-abandon à Schmid qui reprend de volée et ne trouve la mitaine de Wüthrich. Ce dernier sera encore mis à l’épreuve par deux fois (sans succès) par Killian Mottet.

Au début du deuxième tiers, Fribourg décide de prendre les choses en main. Diaz cherche la déviation de Sprunger devant le filet puis le même Sprunger – sur une descente à trois contre deux – repère Mottet qui reprend de volée. Mais Wüthrich a bien lu le jeu et détourne d’un déplacement latéral le tir du top-scorer fribourgeois. Un peu plus d’une minute après, Mottet est lancé dans la profondeur mais sa tentative frappée du haut des cercles trouve une nouvelle fois Wüthrich sur sa trajectoire. Le cerbère bernois se montre ensuite intraitable face à Sutter de loin, face à Walser sur un tour de cage ou encore face à De la Rose sur un contre à 2 contre 2.

fribourg walser

Daniel Walser (photo de droite) charge DiDomenico à la bande et le top-scorer de Berne s’écroule sur la glace, touché à la tête. Les esprits s’échauffent un peu et le joueur de Gottéron est puni de deux minutes pour charge contre la bande. Les locaux souffrent durant le jeu de puissance sous le feu de DiDomenico et de Loeffel. Ayant peut-être eu le sentiment d’avoir été abusés par l’attitude de l’attaquant canadien (qui niera l’exagération « Non ! J’ai pris un coup sur la tête ») sur la charge de Walser, les arbitres vont niveler les forces en sifflant à l’encontre de DiDomenico un faire trébucher peu évident (sur lequel Desharnais joue bien le coup).

À la mi-match, les Dragons continuent de presser. Schmid dévie une tentative lointaine de Sutter mais reste ferme. Scherwey en profite pour faire le ménage et expédier Schmid sur les fesses tout en le toisant ! Bien décalé par Diaz, Mottet tente une nouvelle fois sa chance en one-timer mais Wüthrich est encore à la parade. Réputé émotif, Mottet laisse littéralement exploser sa frustration sur cette nouvelle tentative avortée par le portier des Ours. Ce dernier sera même un peu chanceux sur un tir dans une forêt de jambes de Gunderson qui vient frapper l’extérieur de son poteau. À l’opposé, Hughes maintient lui aussi son équipe dans le match en s’interposant à bout portant sur une tentative de Farhni puis face à Sceviour. Lors d’une séquence à 4 contre 4, Wüthrich s’illustre encore face à Mottet puis sur un contre de Bertschy. Fribourg-Gottéron laisse une bonne impression générale mais continue de buter sur le gardien bernois, en lévitation devant son filet.

Les premières occasions d’ultime période sont pour Berne et Hughes doit intervenir de la botte face à Moser puis de la mitaine face à Goloubef et ferme bien les jambières sur une déviation de Kahun. Le gardien canado-suisse s’interpose encore sur un solo de Vermin qui déborde Gunderson et tente de loger le palet en hauteur. Pourtant largement dominé au niveau des tirs en ce début de tiers (8 à 3), Fribourg égalise. Mottet donne en retrait à Gunderson qui adresse à une passe à Desharnais en bonne position dans le slot. L’ancien du Canadien de Montréal contrôle le puck dos au but, se retourne et effectue un centre-tir que Kuokkanen redirige volontairement du patin dans le but. La vidéo confirme que le Finlandais n’a pas donné d’impulsion au palet avec le pied et que le but est bel et bien valide (1-1, 45’51’’).

Le CP Berne tente de répliquer. D’un plongeon, Fahrni parvient à flipper le puck au-dessus de la canne de Dufner et envoie en échappée Bärtschi, qui est accroché par Dufner. Une pénalité est appelée contre le défenseur des Dragons mais pas de tir de pénalité. En supériorité numérique, Berne reprend son tir de barrage par Loeffel et Scherwey mais Hugues multiplie les arrêts. Alors que la fin de match approche, les deux équipes jouent plus prudemment et les actions sont moins nombreuses. Le CPB continue de solliciter Hughes mais essentiellement sur des tirs loin sans grand danger. Du côté de Gottéron, la meilleure occasion est à mettre au crédit de Bykov qui alerte Wüthrich d’un tir soudain sur une remise de Marchon. Dans les trois dernières minutes, Lindberg puis Kahun mettront encore à l’épreuve Hughes tandis qu’à cinquante secondes du terme Kuokkanen manque de conviction pour convertir une passe de Mottet depuis l’arrière du filet. Le score en reste là, direction les prolongations.

22-23_Fribourg

Alignés avec Gunderson, Killian Mottet (ci-dessous) et David Desharnais allument les premières mèches, puis Hughes doit s’employer pour parer à la reprise de volée de DiDomenico. Les lignes changent, le tir de Kuokkanen est contré, le jeu repart en territoire offensif bernois. Moser relaie avec Lindberg placé au niveau du haut des cercles. Le Suédois en patinage arrière manque son contrôle qui se transforme en passe pour Moser. Le numéro 21 n’hésite pas et envoie le palet (alors sur la tranche) en direction du but et trompe la vigilance de Hughes (1-2, 61’51’’). Très bon jusque-là, Hughes cède au pire moment et sur une tentative presque anodine au regard de ses autres arrêts dans le match.

Berne remporte le derby, stoppe ainsi sa série de 8 défaites de rang face à Fribourg-Gottéron et en profite pour monter à la sixième place du classement, synonyme de qualification directe en playoffs en fin de saison. Les Ours ont réalisé une prestation solide en jouant essentiellement à trois lignes à l’attaque et peuvent remercier le gardien Wüthrich excellent ce soir. Quant à Gottéron, au regard des difficultés en attaque, on pourrait se réjouir du point pris et de la prestation globale de Hughes, malgré sa responsabilité sur le dernier but.

L’inquiétude est toutefois de mise concernant l’état de santé de Reto Berra. La durée de son indisponibilité est encore inconnue, de deux jours à deux mois selon l’entraîneur/GM Christian Dubé. À très court terme, les Dragons procèderont au rappel de Loïc Gallet depuis Winterthur en Swiss League pour assurer le back-up de Hughes. Mais en fonction de la durée de l’absence de Berra, Gottéron sera dans l’obligation de trouver une solution plus durable. L’année dernière à la même époque, l’absence d’alternative à la blessure de Descloux avait littéralement plombé le début de saison de Genève-Servette. La piste la plus chaude mène à Ludovic Waeber actuellement à Zurich. Le portier natif de Fribourg avait quitté Gottéron en 2020 en manque de minutes derrière Berra et se retrouve aujourd’hui à jouer les utilités derrière Šimon Hrubec (seulement deux matchs joués, NL et CHL confondus, depuis le début de la saison).

22-23_Fribourg

Commentaires d’après-match :

David Desharnais (attaquant de Fribourg-Gottéron) : « Oui il faut marquer des buts. On a de la difficulté à le faire depuis quelques matchs mais l’effort était là. Il faut rester positifs. [DiDomenico] est un gars qui fait la différence. Maintenant il est à Berne, on doit passer à autre chose. »

Christian Dubé (entraîneur de Fribourg-Gottéron) : « Je suis déçu du résultat, pas du match. On ne met pas la rondelle au fond de la cage. Des joueurs à qui tout souriait l’année passée se mettent à douter. (…) J’ai été joueur et je sais que cultiver cet instinct de buteur cela commence à l’entraînement. Il faut toujours s’appliquer à marquer des buts. Toujours. La confiance se gagne ainsi. »

Dave Sutter (défenseur de Fribourg-Gottéron) : « Le seul truc que je retiens, c’est que nous avons perdu. Nous voulions gagner le derby. C’est important de battre Berne et ça nous aurait donné un bel élan pour nous remettre en bonne position au classement après la performance réussie à Davos. »

Éric Gélinas (défenseur de Berne) : « Nous sommes restés sur notre stratégie de plan de match. Nous avons travaillé fort tout le match. Fribourg a poussé en milieu de match mais nous avons bien répondu (…) Oui, [le jeu physique] est une chose qu’on doit apporter à chaque match pour être une équipe dominante. Nous avons l’équipe pour et nous avons aussi le talent pour marquer des buts comme on l’a fait à Lugano. Ça fait de nous une équipe capable de jouer tous les styles. »

22-23_Fribourg

Illustrations de Pierre Maillard

Fribourg-Gottéron – Berne 1-2 après prolongation (0-1, 0-0, 1-0, 0-1)
Dimanche 9 octobre 2022 à 20h00 à la BCF Arena. 9009 spectateurs (guichets fermés).
Arbitres : Mark Lemelin et Michael Tscherrig et assistés de Dario Fuchs et Eric Cattaneo
Tirs : Fribourg 33 (10, 13, 8, 2) ; Berne 39 (10, 11, 16, 2)
Pénalités : Fribourg 8’ (2’, 4’, 2’) ; Berne 6’ (2’, 4’, 0’)

Évolution du score
0-0 à 11’51’’ : Sceviour assisté de Untersander
1-1 à 45’50’’ : Kuokkanen assisté de Desahrnais et Gunderson
1-2 à 61’52’’ : Moser assisté de Lindberg et Loeffel

HC Fribourg-Gottéron

Attaquants
Killian Mottet (+1) – David Desharnais (+1) – Julien Sprunger (C, -1) [puis Kuokkanen]
Janne Kuokkanen (+1) [puis Sprunger] – Sandro Schmid (-1) – Christoph Bertschy
Mauro Jörg – Samuel Walser (2’) – Matthias Rossi
Andrei Bykov (-1) – Jacob De la Rose (-1) – Nathan Marchon (-1)

Défenseurs :
Benoit Jecker – Ryan Gunderson (-1)
Juuso Vainio – Raphaël Diaz (4’)
Mauro Dufner (2’) – Dave Sutter
Benjamin Chavaillaz (-1)

Gardien :
Conner Hughes

Remplaçants : Robin Terrin (gardien), Joël Scheidegger. Absents : Reto Berra (blessé au dos), Marcus Sörensen (blessé au doigt), Gaétan Jobin (blessé), Dominik Binias (prêt à Thurgovie)

CP Berne

Attaquants
Tristan Scherwey (2’) – Dominik Kahun – Christopher DiDomenico (+1, 2’)
Simon Moser – Oscar Lindberg – Joël Vermin (-1)
Sven Bärtschi (2’) – Joshua Farhni (+1) – Colton Sceviour (+1)
Marco Lehmann – Benjamin Baumgartner – Thierry Bader
Fabian Ritzmann

Défenseurs
Éric Gélinas (+1) – Ramón Untersander (+1)
Jesse Zgraggen – Romain Loeffel
Colin Gerber – Cody Goloubef (-1)
Beat Gerber (-1)

Gardien
Philip Wüthrich

Remplaçants
Daniel Manzato (gardien). Absents : Christian Pinana (surnuméraire), Mika Henauer (blessé), Vincent Ryser (blessé), Ronny Dähler (prêt à Bâle), Noah Fuss (prêt à Langenthal), Santiago Näf (prêt à Bâle), Andri Henauer (prêt à Bâle)

Laisser un commentaire