Échanger Pete Alonso serait un constat d’échec avoué et assumé des Mets

[ad_1]

Nous pouvons toujours compter sur les Mets pour mettre du piquant dans la MLB. Que ce soit sur, ou hors terrain, ils ont le don de faire parler d’eux. Avec la date limite des transactions qui arrive demain, l’attention est encore une fois grandement portée sur eux.

Après avoir vu Max Scherzer quitter pour le Texas, les rumeurs vont bon train concernant leur autre lanceur tout étoile, Justin Verlander. Mais voilà maintenant qu’un autre nom commence à faire de plus en plus son petit bonhomme de chemin. Ce nom est celui de Pete Alonso.

Le garder ou non définira l’avenir du club

Le joueur de premier but des Mets joue cette saison sous un contrat d’un an d’une valeur de 14,5 millions de dollars, paraphé en janvier dernier. Avec cette entente, les deux parties prenantes ont ainsi pu éviter l’arbitrage. Une fois la saison 2023 terminée, le processus sera donc encore à recommencer. 

Il sera intéressant de voir quel type de contrat le joueur de 28 ans signera, lui qui deviendra admissible à l’autonomie complète au terme de la saison 2024 et dont les négociations de contrat n’ont jamais été faciles. Ça, c’est s’il n’est pas échangé d’ici demain.

Si un joueur de la trempe d’Alonso déménage, cela signifie que les Mets veulent changer le noyau de leur formation. En d’autres mots, la direction ne croit pas posséder la recette gagnante afin de remporter une Série mondiale, malgré les centaines de millions de dollars injectés dans ce club depuis l’arrivée comme propriétaire de Steve Cohen en 2020. Rappelons que leur dernier sacre date de 1986, quand même, et que Gary Carter était un élément clé de cette conquête. 

Parlant du propriétaire, ce dernier est un homme aux poches profondes et impatient. On ne parlera certainement pas d’une reconstruction qui prend du temps et de la patience, comme le font leur rival de division, les Nationals, mais plus d’un reset.

Dans l’éventualité que celui que l’on surnomme Polar bear demeure à New York, c’est que la haute direction croit qu’un des leaders de ce club, de surcroît, un des joueurs les plus appréciés du public new-yorkais, fait partie de la solution et qu’il peut les conduire jusqu’au plus grands honneurs. Le tout, dans un avenir proche, évidemment, et que l’exécrable saison 2023 est une anomalie.

Il faudra cependant ajouter quelques pièces durant l’entre-saison, notamment des lanceurs. Le dossier de Pete Alonso deviendra ainsi prioritaire et le club voudra s’engager à long terme avec lui. Tout porte à croire qu’il en sera de même du côté du joueur. 

Il est cocasse de constater, avec un pas de recul, comment le sort d’Alonso d’ici demain est un indicateur pour les partisans de l’équipe pour la suite des choses!

[ad_2]

Laisser un commentaire