Bill Belichick a aidé les Red Sox à recruter Justin Turner à Boston


Quand est venu le temps designer Justin Turner, les Red Sox de Boston n’ont pas niaisé avec la puck au niveau des efforts déployés, si vous me permettez l’expression.

Ils auraient dû faire ça pour Xander Bogaerts, mais bon.

Bref. Tout ça pour dire qu’à la base, Turner avait vraiment le sentiment que c’est vers Los Angeles qu’il se tournerait encore une fois. Ceci dit, la vie change parfois nos plans.

Et dans le cas de Turner, il a vu les Sox, un club qu’il a toujours admiré de loin, utiliser l’artillerie lourde pour le convaincre de signer en ville.

D’abord, Alex Cora et Kiké Hernandez, deux anciens coéquipiers de Turner, ont grandement jasé au principal intéressé pour le convaincre de signer.

Mais il y a aussi Bill Belichick qui a envoyé un texto au joueur de troisième coussin pour le convaincre de signer avec les Red Sox. Wow.

En fait, je dis « joueur de troisième but » concernant Turner, mais ce n’est plus vrai. Dans les faits, Turner est maintenant plus un frappeur de choix qui jouera aussi au premier but… et qui va dépanner, au besoin, au troisième coussin.

Après tout, il n’est pas dupe : il sait que Rafael Devers est là.

Dans la conférence de presse visant à le présenter aux médias de Boston, Turner a affirmé savoir que le troisième coussin appartenait à Devers, qui est à Boston pour y rester.

L’Américain veut donc voir la jeune vedette jouer tous les jours, ce qui va pousser le vétéran à jouer ailleurs sur le terrain.

Turner a visiblement un deuil à faire en quittant les Dodgers, mais il est content de se joindre aux Red Sox. Il sera un bon mentor pour les gars là-bas, incluant Devers.

Perdre J.D. Martinez a été un dur coup à Boston, mais le remplacer par Turner est un excellent prix de consolation pour les Sox.



Laisser un commentaire