Au terme d’un Grand Prix complètement fou, Ricciardo s’impose à Monza devant Norris




A VENIR : Début du direct :

EN COURS : Mis à jour

TERMINE : Fin du direct :




Le classement en direct




La victoire de Daniel Ricciardo à Monza !

Quel retour au premier plan pour Ricciardo et McLaren. L’Australien remporté sa première victoire depuis trois ans et offre à McLaren un premier succès en F1 depuis 2012. McLaren réalise même un doublé grâce à Lando Norris, le premier depuis le Canada en 2010. Quatrième, Valtteri Bottas monte sur le podium profitant de la pénalité de Sergio Perez.




Dernier tour

Daniel Ricciardo file la victoire et McLaren vers doublé incroyable.




Ocon dans le top 10

Le Français, si tout se passe bien, devrait terminer dixième et prendre un point. Il tient actuellement cette position avec une marge d’avance sur Latifi, onzième.




Perez donne tout

Le Mexicain, avec sa pénalité, accélère dans cette fin de course pour faire des écarts. Pour le moment, il finirait juste devant Sainz, cinquième, et ne perdrait que deux positions.




Ricciardo gère son affaire

A moins de cinq tours de l’arrivée, l’Australien mène toujours la course et possède 1,5 secondes d’avance sur Norris … et court après sa huitième victoire en F1.




Six tours de l’arrivée




Perez virtuellement sixième

Avec ses cinq secondes de pénalité, Sergio Perez finirait alors sixième et cela permettrait à Valtteri Bottas de grimper sur le podium.




Quelques stats

La dernière victoire de Daniel Ricciardo remonte au GP de Monaco en 2018, il pilotait alors pour Red Bull. Le dernier succès de McLaren en F1 date du Brésil en 2012 avec Jenson Button. Le dernier doublé McLaren remonte au Canada en 2010 avec la victoire de Lewis Hamilton devant Jenson Button.




La course reprend

Fin du régime de voiture de sécurité virtuelle, la course reprend ses droits. Ricciardo possède quasiement deux secondes d’avance sur Norris à dix tours de la fin.




Mazepin dehors, voiture de sécurité virtuelle

La Haas du pilote russe s’immobilise dans le troisième secteur suite à un problème moteur. C’est terminé pour Mazepin.




Perez résiste à Bottas

Le Finlandais tente sa chance au virage 3. Il passe dans un premier temps le Mexicain mais ce dernier décroise et repasse Bottas.




Les positions figées chez les leaders

Plus personne ne parvient à s’attaquer devant. Les écarts sont stabilisés. Norris est à plus d’une seconde de Ricciardo.




Roues bloquées pour Bottas au virage 1

Le Finlandais est à l’attaque sur Perez et il vient de bloquer ses roues au virage 1. Attention à l’usure des gommes pour le pilote Mercedes.




Mazepin prend une pénalité à son tour

Cinq secondes de pénalité pour le Russe, auteur une nouvelle fois d’une erreur au virage 1.




Cinq secondes de pénalité sur Perez

Le Mexicain est sanctionné pour un dépassement illicite sur Charles Leclerc. Il n’a pas rendu la position ensuite et écope donc de cinq secondes de pénalité. Ce temps sera ajouté à l’arrivée.




Norris met la pression sur son team

Bloqué derrière Ricciardo, Norris supplie son équipe de demander à l’Australien d’augmenter son rythme car la menace se nomme Valtteri Bottas. Ce dernier est le plus rapide sur le bitume italien.




Bottas quatrième

Le Finlandais poursuit sa remontée. Il vient de dépasser Charles Leclerc et signe aussi le meilleur tour. Il fond sur Sergio Perez avec ses gommes mediums.




Norris revient sur Ricciardo

Le Britannique est à moins d’une seconde de Ricciardo. Il a le DRS et va pouvoir tenter quelque chose.




Bottas prend le meilleur sur Sainz

Le Finlandais vient de prendre le meilleur sur Sainz au virage 1. Le voilà cinquième. Bottas va jouer la victoire vu le rythme de Mercedes.




Norris passe Leclerc, les McLaren en tête

Enorme attaque de Lando Norris qui dépasse Charles Leclerc avant le virage 3. Les deux McLaren mènent la course.




La course reprend !

La voiture de sécurité s’écarte à la fin du Tour 30. Daniel Ricciardo relance la course.




L’accrochage Hamilton-Verstappen sera jugé après la course

Les commissaires vont juger cet accrochage après la course. 




Voiture de sécurité, Ricciardo en tête

C’est un peu la folie à Monza là ! La voiture de sécurité est en piste. Le classement est bouleversé. Ricciardo mène toujours la course mais devant Charles Leclerc, ce qui provoque les cris dans la foule. Norris est troisième devant Perez et Sainz.




Hamilton et Verstappen dehors !!

INCROYABLE ! C’est fou ! Mauvais arrêt pour Hamilton qui ressort à la bagarre avec Verstappen. Le Britannique tasse le Néerlandais. Ce dernier force le passage et à la sortie de la chicane au tour 26, Verstappen monte littéralement sur Hamilton. Les deux pilotes sont dans les graviers et c’est l’abandon.




Hamilton s’arrête, mauvais stop aussi pour le Britannique

A la fin du tour 25, Hamilton plonge dans les stands. L’arrêt est très moyen, plus de quatre secondes. Le Britannique voit les deux McLaren passer.




Norris s’arrête à son tour

Au tour 24, Norris chausse des gommes dures pour aller au bout de la course. Il ressort huitième devant Verstappen qui a perdu gros. 




Hamilton passe Norris et prend la tête

Tout s’accélère dans cette course. Pendant que Verstappen perd tout dans les stands, Hamilton passe Norris et prend la tête.




Vertsappen dans les stands, arrêt catastrophique !

Le Néerlandais s’arrête à son tour à la fin du 23e tour. L’arrêt est catastrophique de la part de Red Bull. Inhabituel pour le signaler. Le stop dure plus de onze secondes. Verstappen ressort 10e.




Ricciardo dans les stands, Verstappen leader

Au tour 22, Daniel Ricciardo a abandonné sa première place pour mettre des gommes dures. L’arrêt est bon et il ressort septième devant Bottas.




Les McLaren impériales

Elles sont les voitures les plus rapides en ligne droite et Verstappen tout comme Hamilton se cassent les dents sur les voitures britanniques.




Cinq secondes de pénalité pour Ocon

Le Français est logiquement sanctionné pour son action sur Vettel au tour 15. Il écope de cinq secondes de pénalité, à effectuer lors de son arrêt.




Bottas le plus rapide en piste

Le Finlandais est le plus rapide sur le tracé italien pour le moment.




Bottas efface Alonso

Le Finlandais est neuvième après 17 tours. Pour rappel, il partait dix-neuvième. Bottas vient de doubler Fernando Alonso dans la ligne droite de départ/arrivée. Il chasse désormais Lance Stroll.




Frayeur pour Vettel

Avec un aileron avant endommagé, l’Allemand est en souffrance. Il vient aussi de se faire pousser à l’extérieur par Esteban Ocon au virage 3. Il se retrouve treizième. Une enquête est ouverte sur cette phase par les commissaires. Le Français pourrait être pénalisé.




Leclerc remonte sur Hamilton

Le rythme de Leclerc est excellent. Cinquième, le Monégasque est à moins de deux secondes de Lewis Hamilton.




Ricciardo solide en tête

L’Australien gère bien sa course. Il maintient Verstappen derrière lui et l’écart se creuse par rapport à Norris, qui pointe à six secondes de lui.




Norris résiste à Hamilton

La McLaren est tellement vite en ligne droite. Hamilton malgré le DRS n’a pas réussi sa première tentative de dépassement sur Norris. 




Bottas déjà onzième

Le Finlandais vole sur le tracé italien. Il vient de s’offrir Vettel puis Ocon et se retrouve onzième. Latifi est sa prochaine cible. Bottas est le seul sur le circuit à doubler pour le moment.




Hamilton bien placé

Avec ses gommes dures, le septuple champion du monde est dans une position même s’il est quatrième, bloqué derrière Norris. Devant, Ricciardo et Verstappen ne s’envolent pas.




Perez passe Sainz

Le Mexicain se retrouve sixième après un dépassement qui a commencé au virage 1 et qui s’est terminé au virage 3. Perez va désormais remonter sur Leclerc.




Verstappen lâche un peu

Après une communication avec son ingénieur, le Néerlandais a relâché et se retrouve à plus d’une seconde de Ricciardo. La raison ? Il préserve ses gommes.




Hamilton bloqué derrière Norris

Comme Verstappen avec Ricciardo, Hamilton est bloqué derrière Norris et ses pneus durs n’aident vraiment pas la Mercedes à l’heure actuelle.




Bottas passe Russell

Le Finlandais remonte fort dans ce début de course. Il vient de doubler George Russell, celui qui va le remplacer l’an prochain chez Mercedes, et se retrouve déjà treizième.




Abandons pour Tsunoda et Gasly

C’est déjà terminé pour AlphaTauri. Le Japonais n’a même pas pris le départ du Grand Prix alors que le Français a jeté l’éponge après trois tours. 




Verstappen met la pression à Ricciardo

Le Néerlandais est revenu dans le sillage de la McLaren. Il est à quatre dixièmes et peut utiliser le DRS pour tenter de doubler l’Australien.




La course reprend

Fin du régime de voiture de sécurité virtuelle. Daniel Ricciardo mène la course avec une grosse seconde d’avance sur Max Verstappen. Alors que Bottas remonte derrière, il vient de se défaire de Kubica.




Voiture de sécurité virtuelle

Le rythme est ralenti notamment pour nettoyer la piste suite à l’accident de Giovinazzi. L’Italien est reparti, il est passé par les stands et se retrouve 19e.




Verstappen met Hamilton hors piste, Giovinazzi dans le mur

Au virage 3, Hamilton a attaqué Verstappen mais le Néerlandais a sorti les muscles et a ejecté Hamilton qui a perdu une place. Il se retrouve quatrième derrière Norris. Giovinazzi est lui parti à la faute après une attaque sur Leclerc.




Ricciardo en tête, Hamilton troisième

Super départ de Daniel Ricciardo qui a pris le meilleur départ, il a sauté Max Verstappen. L’Australien est en tête.




C’est parti à Monza !

Les feux viennent de s’éteindre et les pilotes s’élancent vers le premier virage de ce Grand Prix d’Italie. Bonne course à toutes et à tous.




Hamilton en pneus durs

Gros coup tenté par Lewis Hamilton. Le Britannique s’élance en gommes dures, comme Bottas, Kubica et Gasly. Il pourrait souffrir au départ mais pourra emmener ses pneus très loin. Le reste de la grille est en mediums. Personne n’a fait le choix des pneus tendres.




Le tour de chauffe

Les pilotes s’élancent pour le tour de formation.




Un problème pour Tsunoda

Décidément rien ne va pour AlphaTauri. Alors qu’il y avait de l’agitation autour de la voiture de Pierre Gasly, qui s’élancera depuis les stands, Yuki Tsunoda, quinzième sur la grille, a également rejoint son box. Le Japonais va tenter de s’élancer depuis les stands mais il semble victime d’un problème technique.




Dix minutes avant le départ




De nombreuses personnalités à Monza

Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG, est présent en Italie et notamment dans le box de Pierre Gasly. D’autres célébrités sont là comme Usain Bolt ou encore Vin Diesel.




Des problèmes pour Gasly ?

Décidément le week-end prend des allures de cauchemar pour Pierre Gasly. Contraint de partir des stands après son crash, samedi, le Français a rencontré des problèmes sur sa monoplace au moment de son tour de chauffe. Il vient de regagner les stands et ses mécaniciens s’affairent sur sa voiture.




La surprise McLaren

Elle n’est pas si grande au final. Deuxième l’an dernier avec Carlos Sainz, McLaren avait déjà bien marché en Italie. Cette année, la donne est quasiment la même avec Daniel Ricciardo, deuxième sur la grille, et Lando Norris, troisième. Les voitures anglaises sont performantes à Monza et elles risquent de jouer les arbitres dans la lutte pour le titre mondial entre Verstappen et Hamilton. A noter le retour au premier plan de Ricciardo. L’Australien se retrouve en première ligne pour la première fois depuis le Grand Prix du Mexique en 2018.




30 minutes avant le départ




Gasly le grand perdant

Sixième des qualifications, vendredi, le Français était sur la lancée de sa quatrième place aux Pays-Bas, dimanche dernier. Mais la course sprint de samedi a tourné court. Bien parti, le pilote AlphaTauri a été surpris par le freinage de Daniel Ricciardo, au virage 1. Une légère touchette qui a endommagé son aileron avant, qui a fini par céder au virage 2. Et Gasly est allé finir sa course dans le mur. Une grosse déception avec de grosses conséquences. Le Tricolore partira des stands tout à l’heure et il en a profité pour changer son moteur et prendre des pénalités. Mais dorénavant le top 10 devient difficile pour celui qui avait tutoyé les étoiles l’an passé à Monza, signant son unique succès en carrière en F1 au terme d’une course folle.




Verstappen en profite

C’est un peu inespéré pour le Néerlandais. En difficulté depuis vendredi, Max Verstappen se retrouve en pole position ce dimanche, après une course sprint bien gérée, et en plus, il est « protégé » par deux McLaren qui devancent Lewis Hamilton. Le scénario est idéal pour la Red Bull. Le Batave, avec cinq points d’avance au championnat sur son rival britannique, s’attendait à perdre pas mal de points ce dimanche sur une piste favorable à Mercedes mais la donne pourrait bien être différente.




… Mercedes est dans le dur

Car Valtteri Bottas ne partira pas en pole dans moins d’une heure. Le Finlandais a changé son bloc moteur et s’élancera depuis la dernière position à Monza, suite à des pénalités. C’est donc Verstappen qui sera en pole à 15h et Lewis Hamilton, seulement quatrième sur la grille, aura du travail pour aller chercher la victoire ce dimanche. Pour autant, le marque allemande peut se rassurer car elle a été la plus vite tout au long du week-end. Ses pilotes devraient donc remonter mais jusqu’où ?




La course sprint pour Bottas mais …

Ce samedi a donc eu lieu la course sprint, qui permettait de définir la grille de ce dimanche. Elle a été remportée par Valtteri Bottas (Mercedes) devant Max Verstappen (Red Bull) et Daniel Ricciardo (McLaren). Deuxième sur la grille, Lewis Hamilton a manqué son départ et finalement pris la cinquième position derrière l’autre McLaren de Lando Norris. Bottas empoche donc 3 pts, Verstappen en récolte deux alors que Ricciardo prend le dernier point distribué.




Week-end sprint acte II

Après Silverstone courant juillet, la Formule 1 ressort son week-end sprint. Une séance d’essai et les qualifications le vendredi, une séance d’essai et une course sprint le samedi. Le moins que l’on puisse dire c’est que le format a été beaucoup moins intéressant pour le moment en Italie qu’en Grande-Bretagne. Normalement, la F1 dégainera se format une troisième fois d’ici la fin de saison et cela devrait être au Brésil.




Bonjour à tous !

Bienvenue sur Le Figaro pour suivre en DIRECT commenté le Grand Prix d’Italie, à Monza, de Formule 1, quatorzième manche de la saison.



Laisser un commentaire