Aperçu de l’équipe de la LNH 2022-23 : Canadiens de Montréal


Pour voir tous les aperçus des équipes de la LNH Daily Faceoff 2022-23, cliquez ici.

LA SAISON DERNIÈRE

Les Canadiens de Montréal avaient des attentes quelque peu élevées au début de la saison 2021-22 après une course choquante vers la finale de la Coupe Stanley, éliminant des équipes d’élite comme les Maple Leafs de Toronto et les Golden Knights de Vegas en cours de route avant de perdre en cinq matchs contre le Lightning de Tampa Bay. . Le Tricolore s’attendait à être sans Shea Weber et Carey Price pendant la majeure partie, sinon la totalité, de la saison, et ils ont également perdu Jesperi Kotkaniemi sur une feuille d’offre, mais ils l’ont rapidement remplacé par Christian Dvorak. Donc, en tenant compte de quelques signatures d’agents libres chez Mike Hoffman et David Savard, les choses semblaient quelque peu prometteuses.

Tout espoir d’une répétition était mort à l’arrivée une fois la saison commencée, alors que l’équipe avait du mal à rassembler les victoires. Ils ont commencé la saison avec cinq défaites consécutives et n’ont tout simplement pas pu remporter de victoires consécutives, clôturant cet horrible début avec une séquence qui les a vus aller 2-18-5, y compris des séquences de défaites de sept, six et 10 en cette durée.

En novembre, ils avaient congédié le directeur général Marc Bergevin, Kent Hughes prenant le poste en janvier. Vers la fin de cette séquence, ils ont lâché l’entraîneur-chef Dominique Ducharme et l’ont remplacé par Martin St. Louis, et les choses ont commencé à changer. Maintenant, un record de 14-19-4 n’est pas génial non plus, mais c’est une énorme différence par rapport au record de 8-30-7 qu’ils avaient auparavant. Ils ont quand même raté les séries éliminatoires par une large marge et ont donc terminé à la dernière place, se retrouvant avec le premier choix au total lors du repêchage 2022 de la LNH.

Publicité – Continuer la lecture ci-dessous

PRINCIPAUX AJOUTS ET DÉPARTS

Ajouts
Kirby Dach, C
Evgenii Dadonov, RW
Mike Matheson, D
Sean Monahan, C
Madison Bowey, D.
Mitchell Stephens, C

départs
Alexander Romanov, D (NYI)
Jeff Petry, D (Fosse)
Shea Weber, D (Vég)
Ryan Poehling, C (Fosse)
Laurent Dauphin, C (Ari)
Xavier Ouellet, D (Fosse)
William Lagesson, D (Voiture)

INFRACTION

Il est assez révélateur que le Tricolore ait terminé à la dernière place en 2021-22 alors que son attaque était sa force avec 2,66 buts par match, bon pour le 27e rang de la ligue. Ce n’était pas seulement de la malchance au tir non plus, car ils étaient 27e en 5 contre 5 tentatives de tir pour 60 minutes avec 50,52 et 21e en 5 contre 5 buts attendus pour 60 avec 2,37. Complétez cela avec le deuxième pire jeu de puissance à 13,7%, et vous avez une recette pour une attaque très faible.

Cela s’est poursuivi même avec leurs meilleurs joueurs. Ils avaient un seul joueur de plus de 50 points avec les 61 de Nick Suzuki, un autre de plus de 40 avec les 43 de Cole Caufield et trois autres de plus de 30 avec Mike Hoffman, Christian Dvorak et Josh Anderson. Cela a un peu changé une fois que St. Louis a pris le relais, avec Suzuki et Caufield marquant à près d’un point par match, Dvorak avait 17 points en 22 matchs, et ils ont même obtenu une production surprise de Rem Pitlick avec 21 points dans les 37 derniers matchs. .

Publicité – Continuer la lecture ci-dessous

Ils chercheront à tirer parti de cet élan cette saison, et quelques ajouts à l’avant pourraient y contribuer. Dadonov est une décision intelligente et avisée, d’autant plus qu’il était un dépotoir et qu’il a été victime de malchance à Vegas, il pourrait donc être un ajout solide au top neuf de l’équipe. Les centres nouvellement acquis Sean Monahan et Kirby Dach ne sont pas aussi sûrs d’avoir un impact, car l’équipe pariera fortement sur Monahan (une fois en bonne santé) revenant à ses plus de 60 points depuis Calgary et Dach enfin comprendre son match dans la LNH. Cependant, leur plus grande préoccupation est le manque d’attaque de la ligne bleue, qu’ils n’ont rien fait pour remédier à l’intersaison et qu’ils ont en fait affaibli en s’occupant de Petry. Dans l’ensemble, ils ont des pièces solides, mais pas assez pour dominer les matchs de hockey comme certains de leurs plus forts adversaires de la division Atlantique.

LA DÉFENSE

Aussi mauvaise que soit leur attaque, leur défense était encore pire. Ils ont eu les pires buts contre par match à 3,87, ont accordé le quatrième plus grand nombre de tentatives de tir à 5 contre 5 toutes les 60 minutes avec 61,11 et sont à égalité avec les Coyotes de l’Arizona pour les pires buts contre 5 contre 5 attendus toutes les 60 minutes avec 2,91. . Perdre Phillip Danault au profit de l’agence libre et Shea Weber à cause d’une blessure pour la saison n’a certainement pas aidé ces chiffres, mais ils n’ont tout simplement pas pu établir un jeu défensif solide à aucun moment, même parmi les quelques joueurs de l’équipe qui sont connus pour leur prouesse défensive.

À l’avant, ils espèrent que Suzuki et Brendan Gallagher rebondiront et connaîtront de bien meilleures années, car ce sont les options les plus fiables de l’équipe là-bas. Avec les autres options centrales ressemblant à Dvorak et Dach, Suzuki est l’ancre de leur profondeur centrale et obtiendra probablement les minutes difficiles. Dadonov pourrait aider à conduire l’attaque et à créer de la pression dans la zone offensive, mais il n’est toujours pas le meilleur pari lorsqu’il est piégé dans la zone défensive non plus.

À l’arrière, vous regardez un groupe qui a également lutté et qui s’est probablement aggravé cette saison. Aussi mauvais que Petry ait été en 2021-22, il était la meilleure option de l’équipe là-bas et était susceptible de rebondir, donc partir de lui laisse un trou là-bas. Ils ont également échangé Alexander Romanov, et même s’il n’a pas tout à fait établi un jeu défensif solide, il avait certainement le plus de marge de manœuvre, donc c’est toujours une grosse perte pour la ligne bleue. Ils espèrent que Mike Matheson pourra adoucir le coup, avec lui étant le joueur qu’ils ont obtenu en échange de Petry, et tandis que Matheson a inversé son jeu à Pittsburgh, il l’a fait dans des minutes plus douces, donc ce n’est pas bon signe s’il est obtenir le rôle de fermeture à Montréal. S’il y a un avantage à la ligne bleue de cette année, Ben Chiarot ne les entraînera pas dans les quatre premières minutes, mais il est probable que Joel Edmundson et David Savard remplissent ce rôle à la place, ce qui n’est pas vraiment une amélioration.

GARDIEN DE BUT

La seule chose qui peut sauver cette équipe est une autre course folle de Carey Price, et malheureusement pour les fans des Canadiens, il semble qu’il ne jouera probablement pas en 2022-23, donc cela peut être exclu. Cela signifie qu’ils se tourneront vers le tandem de Jake Allen et Sam Montembeault, qui ont combiné la saison dernière pour donner à l’équipe le neuvième pire pourcentage d’arrêts de 5 contre 5 de la ligue.

Cependant, leur pourcentage de sauvegarde ne raconte pas toute l’histoire, en particulier avec Allen. Il n’avait pas exactement la meilleure défense devant lui, donc compte tenu de cela, il a plutôt bien résisté à la tempête dans l’enceinte du Tricolore. Son pourcentage d’arrêts de 0,905 n’a rien de spécial, mais il a sauvé 8,14 buts au-dessus des attentes, ce qui le classe au 13e rang de la ligue, et a enregistré un pourcentage d’arrêts delta Fenwick de +0,67 %, qui était 10e. Ce que cela signifie, c’est que s’il a joué derrière une équipe moyenne, il se retrouve avec de bien meilleurs chiffres que ce qu’il a fait à Montréal. Cependant, il a 32 ans, alors même s’il est une option stable pour le moment, ce n’est pas un gardien de but dont vous cherchez à bâtir l’équipe à l’avenir.

Publicité – Continuer la lecture ci-dessous

ENCADREMENT

St. Louis obtiendra sa première chance à une saison complète derrière le banc à Montréal cette saison, remportant l’approbation de la direction du Tricolore comme remplaçant de Ducharme l’an dernier et perdant l’étiquette intérimaire. L’équipe a également connu une certaine amélioration sous St. Louis, mais principalement dans la catégorie des victoires, avec une fiche de 14-19-4 après sa prise de fonction.

Là où les Canadiens n’ont pas vu autant d’amélioration, c’est dans leurs chiffres sous-jacents. Ils sont passés d’une part de tentatives de tir de 44,89% et d’une part de buts attendue de 43,26% à force égale sous Ducharme à 45,69% et 46,69% ​​sous St. Louis, respectivement, ce qui est encore une amélioration mais loin d’être compétitif. Cependant, les chiffres sous St. Louis pourraient être plus une indication de jusqu’où l’alignement doit aller que de sa capacité d’entraîneur. Nous devrons voir ce qui se passera avec une saison complète à son actif.

RECRUES

S’il y a un côté positif au fait que l’alignement des Canadiens n’est pas le meilleur : cela laisse beaucoup de place à leurs jeunes talents pour se faire une place dans l’alignement, sinon pendant le camp d’entraînement, puis pendant la saison, surtout après la date limite des échanges.

Vous ne pouvez pas parler de leur jeune talent sans mentionner le premier choix au classement général Juraj Slafkovsky. Même s’il a été un premier choix surprise au classement général, il est toujours doté de beaucoup de compétences et il a une combinaison unique d’utilisation de sa finesse et de sa force pour créer une attaque. Cependant, il semble qu’il va avoir un an pour se développer, donc ce n’est peut-être pas l’année pour voir ce talent à l’affiche. Nous l’avons inscrit au crayon dans la composition projetée pour le moment, mais où il jouera dépendra de ce qu’il montrera au camp d’entraînement.

À l’arrière, Kaiden Guhle et Justin Barron auront certainement leur juste part d’opportunités grâce à un manque d’options solides là-bas. Barron a disputé quelques matchs en fin de saison après que Montréal l’ait acquis à la date limite et impressionné même à ce moment-là, il est donc certainement un pari fort pour faire sortir l’équipe du camp d’entraînement. Guhle entamera sa première saison professionnelle complète, il est donc probable qu’il commence l’année dans la LAH, mais peut-être qu’un bon départ là-bas lui donnera des opportunités au fil de la saison.

QUESTIONS BRÛLANTES

1. Juraj Slafkovsky était-il le bon choix au 1er du classement général ? Les Canadiens ont été choqués lors du repêchage 2022 de la LNH avec le premier choix au total, optant pour Slafkovsky au lieu du premier choix projeté Shane Wright, le centre potentiel de première ligne que les Canadiens recherchent depuis plus d’une décennie. Il sera intéressant de voir si Slafkovsky finit par être le bon choix, ainsi que le type d’impact qu’il apporte à l’équipe cette saison. Avec la chance légitime qu’il ne commence pas la saison avec l’équipe, cette question n’aura peut-être pas de réponse cette année, mais il est vraiment intriguant de voir comment ce choix se déroulera au cours de la carrière de Slafkovsky.

Publicité – Continuer la lecture ci-dessous

2. Le Tricolore poursuivra-t-il l’élan qu’il a acquis lorsque Martin St. Louis a pris la relève? Comme mentionné précédemment, le Tricolore a connu une progression significative après avoir congédié Ducharme et amené St. Louis comme entraîneur-chef pour le reste de la saison, à la fois en tant qu’équipe dans son ensemble, ainsi que certains de leurs joueurs clés. Qu’il s’agisse d’un feu de paille ou d’un signe du genre d’équipe que St. Louis peut constamment amener sur la glace aura un impact important sur le fait qu’ils continuent d’être un candidat à la loterie pendant encore quelques saisons.

3. Nick Suzuki va-t-il rebondir au début de son nouveau contrat ? Alors que 61 points en 81 matchs ne sont pas nécessairement une mauvaise saison, Suzuki a énormément lutté en défense pour quelqu’un qui a la réputation d’un jeune centre à double sens, avec une part de tentatives de tir de 45,21% et une part de buts attendue de 43,33% à égalité. force. Sa prolongation de 7,875 millions de dollars par année débute cette saison, alors les Canadiens se sont engagés envers lui en tant que pièce maîtresse de l’équipe. Il est essentiel pour lui de renverser la vapeur si le Tricolore veut être compétitif à l’avenir.

PRÉDICTION

Bien que les Canadiens aient certainement plus de promesses avec la solide fin de saison dernière, ils ont encore beaucoup à faire s’ils veulent même être compétitifs, sans parler des séries éliminatoires. Ils n’ont pas non plus apporté de grands changements à la liste de la saison dernière, ou du moins aucun que nous puissions projeter en toute confiance pour avoir un impact immédiat. Ils ont aussi sans doute empiré sur la ligne bleue, ce qui était leur faiblesse la saison dernière, donc à moins que les jeunes ne rajeunissent un peu l’alignement, ils ne feront pas une tonne de progrès internes.

Et bien sûr, il y a la question de jouer dans la division la plus difficile de la ligue. Au sommet, vous avez le Lightning de Tampa Bay qui vient de disputer trois finales de Coupe consécutives, les Panthers de la Floride qui sortent de leur meilleure saison, les Maple Leafs de Toronto sur le point d’exploser une fois qu’ils ont exorcisé leurs démons du premier tour, et les Bruins de Boston. faire une dernière tentative à une deuxième Coupe avec ce noyau. Donc, vous devez déjà espérer obtenir la deuxième place de wildcard, et même si la division métropolitaine n’est pas non plus une promenade de santé, ils doivent également se battre avec les Red Wings de Detroit, les Sénateurs d’Ottawa et les Sabres de Buffalo dans leur propre division. Les trois équipes ont leurs défauts, mais elles semblent plus préparées à prendre leur jeune talent et à faire une poussée surprise en séries éliminatoires que les Canadiens.

Publicité – Continuer la lecture ci-dessous

Je doute que les Canadiens soient aussi mauvais ou pires que la saison dernière, surtout avec la façon dont ils ont commencé, mais il est également difficile de les voir faire des progrès significatifs et devenir beaucoup mieux. Ils ne terminent probablement pas derniers, Chicago et l’Arizona semblant bien pires, mais les Canadiens finissent probablement toujours dans les 10 derniers, même s’ils peuvent prouver que la séquence de la saison dernière sous St. Louis n’était pas un hasard.

_____



Laisser un commentaire